Vie pratique

Comment Nike s’apprête à régner sur le marché des baskets autolaçantes ?

Il y a exactement 30 ans, ou presque, le second volet de la saga Retour vers le futur sortait un peu partout dans le monde pour le plus grand plaisir des fans de cinéma et plus encore de ceux que nous n’appelions pas encore à cette époque les ‘’geeks’’. Film de référence de la culture geek, ‘’Back to the future’’, tel qu’on le prononce dans la langue de Shakespeare, a marqué toute une génération de son empreinte grâce notamment aux nombreux gadgets utilisés par Michael J. Fox, aka Marty McFly. Parmi eux, comment ne pas citer la Air Mag, cette fameuse paire de baskets autolaçantes conçues et développées par Nike dont la vente aux enchères a récemment permis de financer la lutte contre la maladie de Parkinson qui touche malheureusement l’acteur depuis plusieurs années ? 

Quand le mythe est en passe de devenir réalité…

Imaginées par le designer Tinker Hatfield, l’un des plus illustres designers de Nike, ces baskets, ou plus exactement ces bottes si on se réfère à leur forme et à leur coupe montante, ont longtemps fasciné les fans de nouvelles technologies, à tel point que tous ses exemplaires ont trouvé preneur à l’issue des deux ventes organisées par l’équipementier américain en 2011 puis en 2016. L’une des paires s’est même vendue pour plus de 90 000 dollars à l’époque, c’est dire l’engouement qu’elles ont suscité et suscitent d’ailleurs toujours.

Bien évidemment, toutes celles et ceux que la Nike Air Mag continue de faire rêver n’ont pas les moyens de débourser une telle somme pour s’offrir un concentré de technologies. Et la marque au Swoosh en est parfaitement consciente. C’est précisément pourquoi ses ingénieurs et ses designers ont pris la relève de Tinker Hatfield afin de rendre plus accessibles les baskets dotées d’un système de laçage automatique. Dans cette optique, ils ont commencé par collaborer avec Jayson Tatum, l’un des basketteurs NBA les plus en vus du moment, pour affiner et accroître les performances du mécanisme complexe sur lequel repose une telle technologie. La Nike Adapt BB est ainsi née en début d’année et elle a sans aucune surprise atteint les résultats escomptés.

Même plus encore car Nike a profité du développement de la Adapt BB pour développer un procédé de commande à distance de ses baskets via un smartphone. En outre, il les a cuisinées à la sauce 2.0. Via une application dédiée, ses possesseurs peuvent ainsi paramétrer des réglages personnalisés tels que le niveau de serrage pour profiter d’un confort ajusté pendant les matchs. Plutôt pas mal, non ?

Oui, mais pas suffisant pour convaincre les amoureux et amoureuses de sneakers de franchir le pas. Et pour cause, la Adapt BB est une chaussure de basketball à part entière, et il suffit de jeter un coup d’œil rapide à son design pour s’en rendre compte.

Fidèles à elles-mêmes, les équipes créatives et marketing de Nike ont alors pris tout le monde de court il y a quelques semaines à peine en incrustant sa technologie futuriste dans un modèle dit lifestyle, autrement dit, pensé pour un usage de tous les jours. Et pour cela, quoi de mieux qu’un grand classique ? L’heureuse élue est effectivement la Huarache (prononcez ‘’wa-ra-chi’’), une silhouette créée en 1991 par… Tinker Hatfield. Rebaptisée pour l’occasion Huarache Adapt, celle-ci a connu un succès tout aussi important que sa ‘’petite sœur’’ taillée pour les basketteurs, et ce malgré son prix de vente initial avoisinant les 350€.

Pour ce qui est de l’accessibilité, on repassera donc. Mais il faut garder à l’esprit qu’il ne s’agit là que des premières étapes, qui plus est indispensables, du long chemin menant à la démocratisation des baskets autolaçantes.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Populaires

To Top